Dento Budo Dojo

Ne pas se battre , ne pas subir.

 

 

Stage

 

de printemps 2016

 

 

 

 

En ces moments difficiles après ces évènements qui affectent la France, entre autre, par cette violence gratuite, le stage avait une note particulière. Nous percevons, nous karatékas de différentes nations, que la voie que nous suivons, celle du Tengu-no-michi du Soké Roland HABERSETZER, répond bien à ces nouvelles formes de violence. Mais restons modestes, car bien des circonstances peuvent nous dépasser malgré tout.

      Que faire, sinon dans un premier temps, expliquer pour convaincre et essayer de développer tout d'abord la vigilance chez chacun de nous face à ce nouvel environnement puisque pour une part de la population l'éducation a échoué ! Que ce soit dans la famille, dans

Oi zuki chudan, technique d'atémi.

les établissements scolaires, etc., lorsque l'éducation d'un comportement citoyen a échoué on devra répondre avec nos propres moyens du moment devant ces actes odieux manifestés ici et là dans la mesure où on peut le faire. C'est aujourd'hui difficile d'engager une réponse adéquate sans déborder vers un excès de violence face à la violence ! On a muselé la parole comme on a verrouillé  l'engagement  qu'il  faut  prendre  devant

une violence reconnue. C'est donc bien avec les moyens du bord qu'il faudra agir avec toujours en arrière plan d'avoir une réponse proportionnelle à l'attaque car il ne s'agit pas de détruire d'embler, mais bien de stopper la violence.

 

      Dans cet esprit, nous avons pu expérimenter différentes situations pour justement adapter un comportement responsable… la note citoyenne, n'est-ce pas ! Dans notre école, Tengu ryu, nous avons toujours conscience qu'il faille sortir d'une éventuelle situation de crise avec le moins de dégâts possibles, pour soi comme collatéraux. Forcément, cela appelle à la responsabilité de chacun.

 

      Faire face à la violence restera toujours un défi, dans ce sens qu'on progresse en terre inconnue… Qui, en effet, peut prétendre qu'en sera l'issue ? Cette dernière sera-t-elle favorable, pour la ou les personne(s) qui prennent de plein fouet une situation violente inattendue ou au contraire défa-

 

 

O-Sensei HABERSETZER

 

O-Sensei HABERSETZER lors d'une démontration...

vorable ? Pour survivre, une réponse optimale devra être adoptée avec tout le discernement nécessaire durant l'action.

 

      Alors c’est avec beaucoup d’intérêt que nous avons partagé une fois de plus notre pratique du karaté en réactualisant –ce que nous faisons sans cesse sur cette voie du Tengu-no-michi– certains comportements selon les circonstances. Les situations étant infinies, l’étude crée en soi une véritable foison d’interrogations. Les réponses quant à elles restent toujours délicates et personnelles. Mais vivre l’instant présent dans son cœur permettra peut-être de s’en tirer, avec toutefois, des traces qui resteront sans doute en mémoire; nous savons que des moments emprunts de fortes émotions restent gravées à jamais et qu’il faudra vivre avec… C’est bien la raison pour laquelle des cellules d’écoutes se mettent souvent en place après des événements inattendus qui perturbent et déstabilisent certaines personnes où la réalité se montre être d'une nature fort différente de celle d'un monde angélique !

 

Soké Roland HABERSETZER

      Durant ce stage nous avons pu également, dans l'esprit du budo, expérimenter des techniques de défense, démontrées par Siegfried comme par Helmut et leurs partenaires, dans des registres différents auxquels nous étions habitués en passant du kara-ho au buki-ho par quelques moyens détournés…

 

      Si c'est notre dernier stage au sein du Tengu-ryu pour cette année (« saison ») ce n'est évidemment pas une fin en soi, bien au contraire ! Sans vouloir accélérer le temps, vivement quand même à notre prochain rendez-vous, celui de l'école des cadres qui aura lieu les 24 et 25 septembre suivi du stage d'hiver les 26 et 27 novembre à Eschau… pour de nouveaux échanges.

 

 

Roland HABERSETZER

 

... ou dans ses explications, toujours pour mieux comprendre notre pratique de l'école Tengu ryu.

 

 

 

 

 

 

Page suivante