Dento Budo Dojo

Ne pas se battre , ne pas subir.

 

 

 

 

Koshiki Kata 2014

 

 

 

Si pour de nombreux karatékas le Koshiki Kata veut réellement dire quelque chose, pour d'autres cela leur inspire plutôt du « dépassé »… Et pourtant… quand on pratique des formes anciennes, et donc plus près des formes chinoises, on y découvre de réels secrets d'efficacité ! Et oui, c'est comme ça…

       Pratiquer un Koshiki kata n'a rien de démonstratif pour ceux qui les observent. Les mouvements n'y sont pas d'une grande amplitude, ce qui en soi n'attire pas vraiment le regard… Par contre, pour le pratiquant, c'est une véritable voie pour la connaissance interne de son corps et plus loin… de son esprit. Difficile à comprendre dans un premier temps, mais le temps de la pratique amène à une compréhension plus profonde. Ses applications martiales sont redoutables, et surprenantes parfois.

       Notre association n'a évidemment pas raté ce rendez-vous annuel. Des katas tels que Passai Dai, et Sochin du Shorin-ryu de la branche de sensei Yuchoku HIGA, ou encore, Rokkishu, Hakkufa, Happoren du vieux style de la grue selon Ohtsuka sensei, et aussi Pappuren du style Itosu-ryu sont des katas qui ont été vus durant ce stage. On peut tout de suite remarquer

qu'il est parfois difficile de sortir du moule du style dans lequel chaque karatéka a été forgé… Un autre style… un autre hikité, un autre rythme, d'autres tensions… donnent de nouvelles couleurs à la palette de chacun pour une plus grande compréhension du karaté.

       La pratique du Koshiki kata bouscule, remets en cause des certitudes, ouvre de nouvelles direction de recherche pour celui qui veut avancer… Pas toujours évident, c'est si confortable de se satisfaire de ce qui marche déjà !

Le groupe de stagiaires...

 

Le groupe au stage Koshiki Kata

Notre groupe du Dento...

 

                                Notre groupe du Dento Budo Dojo au stage Koshiki Kata