Dento Budo Dojo

Ne pas se battre , ne pas subir.

 

2013

 

Nos voeux...


 

La suite numérique des entiers naturels commencent par 0, 1, 2 , 3, etc., les mêmes chiffres contenus dans 2013 ! Les personnes qui s’intéressent à la symbolique des nombres, à la numérologie, … vont pouvoir faire couler de l’encre, suite à ceux qui prédisaient la fin du monde le 21 / 12 / 2012. Concernant les interprétations des nombres, des dates, il y a de quoi faire et surtout de dire tout et n’importe quoi, même si parfois quelques brins de « vérité » - si il y a vérité ? - peuvent faire ___

surface. Une chose est certaine : un nombre de personne s’en est mis plein les poches au détriment de leurs victimes en jouant sur des scénarii catastrophiques.

      Quittons cette ambiance douteuse pour voir avec plus de discernement la réalité, somme toute relative et très personnelle. Quittons également ces informations qui seules drainent que de la peur à travers ces tableaux assez noir et qui manquent un peu de coloration. La vie n’est pas toujours rose, certes, surtout pour les malades, les chômeurs, … mais néanmoins il y a vie ! Tant que ça dure, en persévérant, en cherchant, l’être humain trouve toujours des solutions pour se relever. C’est d’ailleurs ce qui en fait l’une de ses forces. Réfléchir, et ensuite agir pour construire un nouveau départ est toujours envisageable, et même si c’est difficile, on peut aussi se faire aider pour trouver des solutions.

       Se prendre en charge en laissant un peu de côté tout ce qui paraît être une priorité, mais qui n’en n’est pas forcément, peut donner une nouvelle direction à sa vie, un second souffle. Le temps libre, celui où on ne se sent pas obligé de faire pour les autres, se faisant de plus en plus rare, demande à être retrouvé, comme un trésor perdu. Il faut faire de la place dans sa journée, dans sa semaine pour prétendre à cet espace temporel où seule sa propre personne est à considérer, non par égoïsme, mais pour se ressourcer. C’est comme faire un peu de ménage chez soi par manque de place : il faut jeter l’inutile ! On pense que ce n’est pas possible, mais au fond, qu’est-ce qui n’est pas possible ? Les barrières, on se les construit souvent nous-mêmes. Alors pour 2013, pourquoi ne pas faire un peu de ménage ? Juste pour mieux vivre, en faisant la part des choses sur ce qui est vital, nécessaire, à l’opposé du superflu.

       Rester souple, ouvert, à l’intérieur, mais ferme à l’extérieur dans le but de ne pas faire rentrer n’importe quoi en soi, notamment les propos qui tendent à nous maîtriser, en ne laissant de moins en moins de place à la réflexion, justement par manque de temps. La priorité n’est-elle pas votre santé, mentale comme physique ? On a aujourd’hui sérieusement déplacé les priorités où souvent la première est celle d’acquérir toujours plus de biens matériels. A côté de cela, les temps de communications (pas ceux véhiculés forcément avec tous ces outils technologiques, mais face à face), de partage, d’entraide se font plus superficiellement. La relation à soi, à l’autre, aux autres doit absolument se remettre en mouvement, faute de quoi, l’incompréhension des phénomènes, des gens, risque de s’accélérer et de nous envoyer vers un scénario non souhaitable.

      Un monde de paix doit faire surface. C’est encore

difficile. Très difficile. Les exemples ne manquent pas. Ce qui peut être souhaité, pour tous, c’est davantage de compréhension pour arrêter la violence qui se déchaîne encore et encore et de plus en plus tôt. Chacun, souhaite au fond du cœur, un monde meilleur, avec plus d’égalité. Le paradis est à construire, alors faisons en sorte de le construire, ensemble, dans la sérénité, pour le bien de tous. Quittons l’animosité et rencontrons l’amitié pour donner naissance à l’humanité qui est en nous. Non, ce n’est pas la fin du monde, mais la fin d’un monde qu’il faut entrevoir, celui de la violence.

      Je vous souhaite plus de paix intérieure pour que votre vie soit remplie de moments heureux, de bonheur et de joie, à partager avec vos proches. C’est la voie pour une bonne santé.

Jean-Claude Bénis

 

Le groupe de stagiaire avec Roland Habersetzer, soké du tengu-ryu, et Adolphe Schneider du shotokai.