Dento Budo Dojo

Ne pas se battre , ne pas subir.

 

50 ans !

depuis le commencement du stage d'hiver...

 

 

 

Notre stage d'hiver, Kan Geiko, un rendez-vous habituel, avait cette année une note particulière… Pour preuve, le nombre de personnes présentes ! Des karatékas fidèles, de longue date pour la plupart et venant de très loin… du Canada, de Russie et même de Chine pour ceux extérieur à l'Europe, ne voulaient pas louper cette date exceptionnelle : c'était les 50 ans du stage d'hiver, créé par sensei Roland Habersetzer en 1963.

       Dans le monde du Budo, et plus particulièrement dans celui du karaté, on peut dire que c'est un événement présentant un caractère rarissime… Seule une pratique qui manifeste un Do peut prétendre à cette réunion de tant de personnes après une telle durée ! C'est grâce à cette nouvelle voie - celle du Tengu-ryu no michi – créée par sensei Habersetzer, et que de nombreux karatékas ont décidé de suivre, que l'homme de demain peut continuer à marcher droit (comme les bushi… d'un autre temps) par l'exemplarité de son comportement. Si notre société manifeste aujourd'hui de plus en plus de comportements déviants, où les formes de violences s'amplifient et grandissent, c'est aussi le fruit d'un manque de repère chez certain de nos citoyens.

       Heureusement, ces 50 ans de stages présentait une atmosphère d'échange,   de joie,   de partage,  … à l'opposé d'une attitude qui a pour seul maître l'ego !

Le groupe de stagiaire avec Roland Habersetzer, soké du tengu-ryu, et Adolphe Schneider du shotokai.

 

A ce 50ème anniversaire du stage d'hiver, nous étions bien au rendez-vous...

La pratique d'un Budo c'est aussi et surtout ça : se tourner vers les autres, pour les accompagner sur leur chemin comme ils nous accompagnent, dans le respect et l'écoute. Et c'est dans cet esprit là que nous pratiquons dans le Tengu-ryu. Un karaté qui se veut moderne par ses nombreuses adaptations liées au contexte d'aujourd'hui -car une société par nature change- tout en respectant l'humanité de chacun : une défense doit répondre avec mesure aux circonstances sans déborder à des élans de sauvagerie ! Le contrôle est une composante centrale dans notre pratique.

      Nombreux sont ceux qui adhèrent à une démarche qui vise à élever l'esprit des gens ; nous ne sommes plus au Moyen-âge… normalement !

      L'émotion chez chacun était forcément au rendez-vous, pendant toute la durée du stage, comme pendant ce moment de partage autour de quelques tables bien remplies pour fêter cet événement. Les surprises n'ont pas manqué aussi…

Sensei... toujours en bonne compagnie.

 

Quelques membres du Dento Budo Dojo
en compagnie de sensei Roland Habersetzer pour
ce cinquantième anniversaire.

      Nos quelques membres ayant assistés à ce stage ont su apprécier ce moment heureux qui démontre encore une fois de plus qu'une pratique saine est une pratique enrichissante pour le corps et l'esprit.

 

      Merci à vous sensei, pour l'exemplarité qui ne peut que nous renvoyer à une plus profonde humilité dans notre pratique, par votre parole accompagnée de tant de démonstrations… après plus de 50 années de pratique.

 

 

Page suivante

... pour quelques photos...