Dento Budo Dojo

Ne pas se battre , ne pas subir.

 

 

 

 

Notre stage de...

 

TAI CHI CHUAN

 

sur Sélestat

Cette année, contrairement à l’année 2011 qui fut un peu chargée en cette même période… nous avons pu effectuer notre stage annuel de Tai Chi Chuan. Les membres de notre association ont répondu présent, anciens comme nouveaux, à ces huit heures de pratique qui a laissé un peu de fatigue en cette fin de dimanche. Il faut dire qu’il n’est pas forcément évident, de corriger pour les uns, d’apprendre pour les autres la forme des 40 mouvements du style Yang. Forme, rappelons-le, assez récente dans l’histoire du Tai Chi Chuan et composée par un groupe d’experts chinois pour des championnats de Tai Chi Chuan ! Même si je ne souscris pas du tout à la notion même de compétition de Tai Chi Chuan – qui me paraît un véritable non sens lorsqu’on pratique cette discipline, et non une forme gymnique… - cela n’empêche pas pour autant de ne pas s’y pencher et de s’y intéresser.

 

Quelques membres du Dento Budo Dojo autour de sensei Roland Habersetzer.

 

Quelques membres du Dento... en mouvement.

C’est une forme plus dynamique, présentant un rythme soutenu et une gestuelle qui sollicite davantage le côté physique du corps. Petit à petit on quitte le côté interne, où la recherche du développement mais surtout de la circulation de l’énergie interne est la priorité dans le geste, pour aller vers un côté externe sans y être pour autant au rendez-vous : ce n’est pas non plus la pratique d’un « kung-fu » !

      Un enchaînement nouveau, venu de sensei Hisanori Ogura du Gembukan (Japon, à Kofu), disciple direct de Yang Ming-Shi (Maître du style Yang et ayant vécu au Japon comme professeur de chinois mais qui a su largement contribuer au développement du Tai Chi Chuan dans ce pays). Cet enchaînement est une forme moderne codifiée en Chine, comme une succession de divers Qi Gong, préparant ainsi le

corps dans la détente et la fluidité des gestes. Si certains des pratiquants connaissaient quelques-uns de ces mouvements, de nouveaux étaient présents et en firent un enchaînement d’environ dix minutes.

 

      Les stagiaires et moi-même avons eu une petite poussée d’adrénaline lorsqu’un groupe de musiciens firent leur apparition… voulant occuper leur salle habituelle comme tous les dimanches matin ! Heureusement, leur compréhension face à cette « erreur administrative » a pu résoudre l’incident et faire en sorte que le stage puisse se poursuivre dans de bonnes conditions. Je tiens pour cette occasion à exprimer vivement notre sympathie de la part de notre association pour le geste qu’ils ont su avoir envers nous…

      Ce stage a été l’occasion de renforcer l’étude d’une forme, qui, je l’espère, contribuera chez chacun le plaisir de la pratique du Tai Chi Chuan. Il est toujours intéressant de voir une forme différente de celle qu’on pratique habituellement, comme la forme des 108 mouvements que nous voyons habituellement tous les lundis, dans un but d’éclairer sa pratique. La forme des 40 est d’autant plus intéressante qu’elle offre un petit clin d’œil à certains autres styles majeurs du Tai Chi Chuan puisqu’elle inclue quelques « concepts » venant des styles Chen, Wu et Sun. Et ce qui est vrai pour cette forme moderne en style Yang, l’est aussi pour les formes modernes des autres styles, toujours pour la compétition…

      La pratique du Tai Chi Chuan est exigeante par nature  si on  veut réellement  faire celui-ci  et non le

dénaturer en une forme gymnique… Tout en utilisant le corps, son support, il est souvent difficile de comprendre que le côté physique doit s’effacer pour laisser la place à cette forme de méditation, ce lâcher-prise à travers le mouvement et vivre l’instant présent… Être à la fois acteur, et spectateur…

 

 

(Les Photos sont issues des cours du lundi soir où l'on étudie la forme des 108 mouvements du style Yang.)

Quelques membres du Dento Budo Dojo autour de sensei Roland Habersetzer.

Quelques membres du Dento lors de l'exécution de  "repousser le singe".

 

Quelques membres du Dento Budo Dojo autour de sensei Roland Habersetzer.

 

Phase de "Queue de l'oiseau".

Quelques membres du Dento Budo Dojo autour de sensei Roland Habersetzer.

Exécution du "simple fouet".