Dento Budo Dojo

Ne pas se battre , ne pas subir.

 

2011

Nos voeux...

 

 

Une année vient de passer. Une année souvent difficile, parfois même marquante pour certains d’entre nous. Inutile de vouloir rappeler toutes les catastrophes naturelles, où celles encore générées par l’homme lui-même, qui ont fait des dégâts aussi bien matériels qu’humains. Parfois nous subissons un phénomène dont nous ne sommes directement responsable, encore que…


      Mais la nouvelle année est là. A cette occasion, je vous souhaite, au nom de notre association, Dento Budo Dojo, nos meilleurs vœux pour 2011. Et puisque

 

nous sommes ici dans un cadre bien spécifique - celui de la pratique des arts martiaux - nous vous souhaitons également une bonne progression dans la voie que vous avez choisie d’entreprendre, en comprenant bien son contenu qui vous offrira, si celui-ci est bien orienté, de la lumière dans votre vie… nous parlons de la lumière qui éclaire, mais pas de celle qui éblouit les autres et qui a pour seule conséquence de rendre aveugle…

 

      Aujourd’hui nous assistons à de nouveaux types de comportement devant des phénomènes qui peuvent nous surprendre. Dans notre société nos façons de vivre, aussi différentes les unes des autres, nous laissent croire que tout doit toujours aller comme on le veut. Pourtant, et ce n’est pas les exemples qui manquent, il en est rien ! Des cataclysmes nous ont surpris… parfois des émeutes, ou des agressions, de

 

plus en plus effectuées en groupe et d’une grande violence, ont contribué aux lots des mauvaises surprises… Que deviendra notre civilisation si nous nous ne comportons pas autrement face à des moments difficiles ? Il serait tant de porter un autre regard sur ces divers phénomènes pour d’abord, prendre de la distance, et ensuite agir en conséquence afin de construire et non de détruire. Mais évidemment, cela demande à mettre un peu de côté son petit « moi » et de s’ouvrir au dehors du « moi »… Un gros programme… mais c’est aussi celui de nombreuses traditions qui ont bien voulu se mettre au service de l’humanité. Il se trouve que la « Tradition martiale », celle qui se réfère à l’enseignement déposé par un maître à son ou ses disciple(s), a cette vocation… celle de faire qu’un être humain puisse marcher droit. Cela sous-entend qu’il y a dans son contenu spirituel, des garde-fous qui ont valeur éducative afin de canaliser cette énergie ani-   

 

male qui sommeille en nous et qui peut à tout moment se révéler. C’est la raison pour laquelle nous avons aujourd’hui, encore plus que jamais, besoin d’ « outils » qui nous permettent de discerner ce qui est essentiel dans ce monde où l’objet veut prendre la première place devant l’être humain.

 

      Nous avons la chance dans notre société d’être matériellement bien outillé. Mais attention à ne pas se déshumaniser : la relation aux sujets devra toujours garder la première place face aux objets. C’est aussi ce qui est enseigné dans notre école, le Tengu-no-ryu… un espace où l’homme et la Voie sur laquelle il chemine sont au centre de sa vie. Dans une pratique comme la notre, si pour une part elle est tournée vers soi –ce qui en fait le cheminement de chacun- elle est aussi, et davantage encore, tournée vers les autres… car convaincu qu’elle n’apporte que des ondes positives…

 

      Que ces ondes, actives, et non radioactives, puissent rayonner et venir vers vous… dans un souci de protection, et peut être un jour, de réalisation.

 

Janvier 2011

 

Jean-Claude Bénis