Dento Budo Dojo

Ne pas se battre , ne pas subir.

 

L'école des cadres 2011

Impressionnant ! ...


 

 

 

L’été derrière nous, ce stage marque, comme tous les ans, un moment important au sein de notre association Dento Budo Dojo. C’est avant tout un moment de convivialité, d’échange, de partage mais aussi de recadrage. Pour cela, sensei Roland habersetzer n’hésite pas à démontrer, expliquer, mais aussi susciter des pistes de réflexion chez chacun d’entre nous, tout en restant dans la lignée même de l’enseignement du ryu.

 

Un groupe important de cadres...

 

Les cadres, de plus en plus nombreux, fidèles à ce rendez-vous, tant attendu, pour de nouvelles pistes pédagogiques.

      Si le minutage du temps d’ensoleillement tend à diminuer au fur et à mesure que nous nous dirigeons vers la fin de l’année, celui de notre enthousiasme lui, bien au contraire, tend à augmenter ! Pour preuve… le nombre de cadres présents… ce qui démontre aussi que notre ryu répond véritablement à un enjeu de plus en plus présent au quotidien : celui de se défendre ! Et c’est bien légitime à voir l’actualité…

      Loin du show, du spectacle, ou encore du folklore, il s’agit d’avoir une technique de défense responsable, dans la mesure, mais qui se doit d'être efficace. Lourd programme, et ambitieux, qu’on se le dise. Mais loin de l’illusion des formes sportives… Et c’est bien là aussi que se porte notre réflexion durant cette Ecole des Cadres.

      Aujourd’hui nous assistons à un tel aveuglement que  de  plus  en  plus  de  personnes   pensent  que  le  karaté   pratiqué  ne  répond  plus  véritablement,

ou seulement que partiellement, à des situations, qui peuvent apparaître dans notre société moderne, où il s’agira de faire face à une agression ! S’ils ont raison de le penser, que font-ils pour y remédier ? C’est justement une piste que nous proposons au sein même du Tengu-ryu pour être davantage en « harmonie » avec le contexte de plus en plus dégradant…

      Cette école des cadres est toujours pour nous une chance. La richesse de ses acteurs si différents par leur nationalité, comme par leurs approches, est toujours au rendez-vous. Tant mieux… car cela nous oblige à aller plus loin, quitte à se tromper, mais alors on pourra modifier, réajuster, voire découvrir des situations pas forcément pensées et qui peuvent ainsi nous faire évoluer dans nos pratiques. Au-delà de nos différences, seul le résultat compte, pas celui de marquer des points… mais bien celui de préserver la vie, pour soi, pour les autres…