Dento Budo Dojo

Ne pas se battre , ne pas subir.

 

Ceinture Noire


André Mouheb, Shoshi-ho

nouveau ceinture noire

 

Le rendez-vous de mars n’est pas forcément vécu de la même manière chez les pratiquants de karaté : il y a ceux qui sont acteurs, ceux qui sont spectateurs, mais aussi ceux qui sont un peu des deux à la fois. Les premiers sont ceux qui vont passer un examen pour prétendre à un grade supérieur dans la progression du Tengu-no-michi. Les suivants, les spectateurs dont la position est la plus confortable, même si une certaine tension intérieure peut  parfois  se manifester  chez  certains  au regard


des acteurs… Peut-être y a-t-il là un sentiment de solidarité ? Enfin, les derniers… le jury, pour qui l’attention demandée pendant une durée relativement longue reste en soi une véritable épreuve.

      A ce rendez-vous, le Dento Budo Dojo avait un acteur… André Mouheb pour la présentation au . On ne peut que dire : « nos félicitations André ! » C’est une épreuve que chacun vie là aussi à sa manière. C’est aussi le fruit d’un long travail, d’un engagement dans une pratique qui demande de nombreux efforts. Mais pour ce titre qui donne droit au port de la ceinture noire, il faut aussi savoir que cela reste qu’une étape dans une progression sur une vie. Certes, importante, souvent considérée comme un objectif, la ceinture noire doit être considérée comme une nouvelle naissance, où seule la base a pris forme mais qui reste cependant à être améliorée.


      C’est surtout aborder des principes supérieurs dans sa pratique, tant techniques que spirituels. Pour cela, poursuivre les efforts et sans relâche. C’est une véritable étape chez le karatéka qui donnera de nouveaux objectifs de plus en plus difficiles il faut le dire… mais la Voie n’a rien de simple, on le sait ! Alors maintenant qu’une nouvelle porte vient de s’ouvrir, voici André le temps de fouiller dans cette pièce passionante que celle du Shoshi-ho te donne pour découvrir maintenant la clé qui ouvrira la porte suivante…

 

André Mouheb exécutant shuto uke.

 

André Mouheb dans une phase de kihon,
en Shuto Uke... (on ne donnera pas le
bunkai secret de la main gauche!)

 

André Mouheb exécutant oi-zuki chudan.

 

… sur Oi-zuki Chudan...

 

André Mouheb exécutant uchi uke chudan.

 

... et en Uchi Uke Chudan.

 

Face à face, Sébastien et André lors d'une phase d'un Kumité-Kata.

 

André avec son partenaire de route, Sébastien
dans une phase du Kumité Kata.

 

André Mouheb recevant les félicitations de sensei Roland Habersetzer.

 

Les félicitations de Shihan Roland Habersetzer
pour la ceinture noire.

André Mouheb au centre entouré de Jean-Claude Bénis à gauche et de Roland Habersetzer à droite.

 

André Mouheb ... en bonne compagnie...

 

 

 

Les candidats qui ont réussi leur passagede de grade avec le jury.

 

Les reçus aux divers tests d'évaluation, autour de
Shihan Habersetzer et de ses Experts.