Dento Budo Dojo

Ne pas se battre , ne pas subir.

 

Editorial de septembre 2009

La rentrée au Dento Budo Dojo

 

L’année 2009 vient de voir les deux tiers de son temps passer, avec, bien des turbulences. La crise, à l’échelle planétaire, puis maintenant la grippe A dont l’actualité nous est quotidiennement rappelée montrent une ambiance morose et pas forcément réjouissante pour un futur proche. Sans sombrer dans le pessimisme – après le creux de la vague, nous remonterons…– il est aujourd’hui urgent de s’interroger sur des questions essentielles, où la posture de l’être que nous sommes nous permettra encore de rester debout.

       Notre association, par les différentes pratiques qu’elle propose -le Tengu-ryu Karaté-do ou le Tai Chi

 

Chuan- sera un moyen qui justement vous permettra de vous retrouver malgré ces moments de tension, et donc de stress, qui souvent nous submergent. La possibilité de se retrouver au chômage, du jour au lendemain, génère parfois des « toxines » dans notre corps. La conséquence de tout ce stress intérieur peut se manifester sous différentes formes comme en témoigne par exemple un ulcère, du psoriasis, plus grave encore, un cancer. Car qu’on veuille l’admettre ou pas, le corps cherche des solutions d’évacuation de toutes ces tensions intérieurs. Cependant, ces maladies peuvent avoir des origines très différentes et parfois inconnues.

      Une pratique, guidée par une progression, avec pour premier objectif celui d’être mieux dans sa peau, ne peut être que bénéfique pour soi. Et libérer le trop plein est certainement primordial pour éviter « l’implosion intérieure». Que de bonheur de se prendre

 

un peu de temps pour soi, dans un groupe où l’on partage une même passion… un enrichissement certain pour une meilleure qualité de vie car la philosophie qui accompagne le mouvement nous laisse entrevoir qu’il existe encore un espace, que chacun possède, qui demande à être cultiver.

      La pratique du Tengu-ryu Karaté-do, véritable méthode moderne voulant répondre à divers scénarios de défense, est un moyen de se libérer et de se voir, de se reconsidérer sur un angle souvent oublié. Une technique de défense est par définition un outil qui le cas échéant doit répondre à une agression. Mais cela ne s’arrête pas là… c’est aussi un moyen pour vous emmener vers d’autres directions, où la philosophie du mouvement véhicule quelques vertus qui se manifesteront avec le temps. Tremper un kimono, oui, mais de manière constructive et intelligente pour aller plus loin et toujours avec plaisir

 

sur un chemin où l’on avance de découverte en découverte. La pratique du Tai Chi Chuan, même si son origine est martiale, sera orientée davantage vers la circulation de l’énergie vitale - appelée CHI en chinois. Nous l’enseignons avec également ses applications martiales pour mieux comprendre le mouvement qu’on pratique en solo. Voir une application reste un support supplémentaire pour mieux apprendre et mémoriser. Mouvement lent et tout en souplesse, le Tai Chi demande un effort de concentration et de vigilance afin de bien le reproduire… On peut bien voir, bien comprendre, mais pas forcément bien faire… il faut laisser le temps au corps et accepter que cela puisse être parfois long : c’est au fond, aussi, un regard sur soi-même. Le Qi Gong, par des séquences plus courtes, aidera aussi à l’apprentissage et sera effectué en début de cours pour se libérer des tensions venant de l’extérieur.

 

      Ces pratiques seront une source supplémentaire pour améliorer l’état de santé de chacun, une priorité que l’on perçoit mieux avec le temps. Et au fond, le plaisir d’apprendre, dans une bonne ambiance offerte dans le Dojo (lieu de pratique) restera toujours une clé essentielle de notre enseignement qui se veut progressif selon les possibilités de chacun.

 

      Ces lignes vont se fermer… pour vous laisser, peut-être,  la possibilité d’ouvrir nos portes et goûter à une nouvelle pratique dans votre existence dont nous savons bénéfique.

      Bien à vous et restons solides face aux évènements à venir.

 

Jean-Claude Bénis