Dento Budo Dojo

Ne pas se battre , ne pas subir.

 

Le stage de printemps

de mai 2009

 

Comme tous les ans, notre dojo (1) a dans son calendrier de l'année, l'habituel stage de printemps, avec une petite note particulière cette année, puisque c'était quand même le 45ème ! Cela ne rajeunit personne... mais l'engouement de chacun a une fois de plus montré la nécessité de ce rendez-vous. C'est toujours avec un réel plaisir que certains membres de notre association ont pu y participer. La meilleure preuve pour nous c’est lorsque ce nombre de stagiaire augmente…



(1) - Lieu de la Voie

 

 

 

Ci-dessus les stagiaires présents et venus d'un peu partout, de France comme de l'étranger (peut-on encore le dire à l'heure de l'Europe ?) pour profiter
encore de l'enseignement de sensei Roland Habersetzer, encadrés de ces experts, montre une fois de plus de l'intérêt porté au Tengu-ryu.

 

avec à la clé, une découverte : le stage est un réel enrichissement. Pratiquer, échanger, s’ouvrir sur de nouveaux horizons, avec des budokas (2) d’autres dojos, restera toujours un moyen d’agrandir sa propre connaissance sur la quête entreprise par le budoka. Les remises en questions véhiculées par sensei Roland Habersetzer, en expliquant, en démontrant, bousculent nos idées si l’on veut bien les entendre… Sortir des schémas habituels et essayer de « coller » à la réalité d’aujourd’hui face à une agression est forcément un défis pour celui qui veut essayer de trouver des réponses à ces nouveaux modes opératoires que les médias nous montrent parfois. C’est dans cet esprit que le sensei nous sensibilise. Au-delà de la technique, l’attitude est sans doute un des éléments clé auquel il faut avoir réfléchit avant qu’une agression - s’il devait y avoir – survienne.



(2) - Pratiquants d'un budo

      Pratiquer un budo restera toujours quelque chose de sérieux, car des vies sont en jeu… On perçoit alors qu’entreprendre une réponse juste face à une agression est un enjeu considérable. La conscience de chacun sera touchée, pendant, mais aussi après l’agression… où les traces ne manqueront pas ! Éduquer un corps avec une technique, mais plus encore celui d’un esprit, sera toujours au centre de la préoccupation de notre enseignement dans le Tengu-ryu. C’est évidemment pas simple, mais c’est aussi pour cela que cette pratique restera toujours passionnante… Ce stage pour le Dento Budo Dojo marque également la fin d'une période où les évènements n'ont pas manqués. C'est aussi des souvenirs... la marque du temps qui passe. Sans vouloir accélérer le temps nous sommes maintenant prêts pour la suite de nouvelles aventures. Mais en attendant la rentrée de septembre 2009, laissons vivre pour chacun un temps plus personnel, l'été ayant aussi ses satisfactions auprès des proches, des amis... et de la pratique sans cesse présente en nous.

 

 

Jacques FAIEFF face à Sensei HABERSETZER en Tengu kamae

 

 

 

 

Quelques membres du Dento Budo Dojo venant goûter à la source auprès de Shihan Roland HABERSETZER.

 

 

 

 

Le groupe de ceintures noires...