Dento Budo Dojo

Ne pas se battre , ne pas subir.

 

L'Ecole des cadres 2009

 

 

Un temps magnifique nous a accompagné durant ce qui ouvre pour nous, dirigeants et assistants des dojos du Centre de Recherche Budo-Institut Tengu, un nouvel espace de réflexion sur nos pratiques diverses, sans arme – kara-ho – ou avec arme – buki-ho, avec le soucis de mieux faire auprès des personnes qui bénificient de nos enseignements. Apprendre sans comprendre risque de nous envoyer dans une impasse. C’est justement pour éviter, si possible, ces issues qui mènent nulle part que l’école des cadres voit pleinement sa crédibilité.

 

Les cadres

 

      D’un point de vue technique, la Voie Tengu a été abordée sous de multiples directions : le kata « kara-ho tengu no kata », le cérémonial du « goshin no kata » et une de ses séries. S’ajoutait également une mise au point sur  l’observation de détails concernant

certaines techniques de base. Enfin, une démonstration simultanée du Tengu no kata dans ses nombreuses formes : mains nues, tambo, boken, etc, a montré aux cadres les passerelles qui existent à travers toutes ses formes.

 

 

 

      Toujours dans l’idée du partage des différents points de vue, L’Ecole des cadres a une fois de plus fait ressortir que notre pratique a un réel sens si celle-ci colle à la réalité d’aujourd’hui, la préoccupation même du ryu à travers ce qu’offre Sensei Habersetzer.

 

      Maintenant, laissons place au temps pour digérer les propos de notre sensei, les assimiler, puis les appliquer avant notre prochain rendez-vous qui aura lieu au stage de Kan Geiko, les 21 et 22 novembre 2009.

 

 

Alex Hauwaert démontrant oï zuki chudan

 

 

 

 

Les cadres écoutant sensei R. Habersetzer

 

 

Revoir les bases c'est aussi fondamental pour un bon suivi de nos élèves.

 

 

 

 

Quelques ceintures noires du Dento Budo Dojo avec Sensei R. Habersetzer