Dento Budo Dojo

Ne pas se battre , ne pas subir.

 

Editorial

d'avril 2008

 

Que dire pour un premier éditorial sur le site du Dento Budo Dojo ? Il y a tant de chose...

     Après réflexion, j'ai tout simplement pensé aux raisons de la présence de ce site. La première, de toute évidence est de se faire connaître. Cela va de soi! Mais on peut se poser la question sur l'utilité d'un nouveau site sur les Arts Martiaux : il y en a déjà tant! Chacun d'entre eux défendant une orientation qu'il donne à la pratique martiale (ou ce qui en ressemble...), il en sera de même pour nous et cela sera notre seconde raison : défendre une conception  

de la pratique martiale et ce qu'elle touche, en notre temps.

      Ce qui est certain, c'est que nous ne pratiquons pas dans une orientation sportive ou artistique. Il n'y aura donc pas sur ce site de résultats sportifs.


      Il n'y aura pas non plus de vidéo présentant une forme telle que le kata* ou autres enchaînements techniques. Non pas que ce soit inintéressant, mais cela existe déjà en suffisamment grande quantité sur le web qu'il me paraît pas nécessaire d'en rajouter. Et au fond, en dehors du fait qu'une vidéo restera un document, elle n'apportera rien fondamentalement dans la connaissance de ce qu'elle peut présenter.

      Après ces quelques remarques, que peut apporter notre site ?

      Je pense qu'une raison valable de son existence sera celle de la réflexion. En effet, réfléchir sur sa propre pratique me semble central pour éviter si possible de s'orienter dans une impasse. Si c'était le cas, il n'est jamais trop tard de faire demi-tour dans cette impasse pour se réorienter vers une pratique plus constructive dans l'intérêt d'une beinveillance chez chacun d'entre nous. La pratique des Arts Martiaux, s'étant popularisée depuis la deuxième moitié du XXe siècle, a pris de multiples directions. Malheureusement, nombreuses sont celles qui, de mon point de vue, n'ont plus rien à voir avec les différents enseignements que nous ont laissés ces maîtres reconnus dans la généalogie de ces arts.

 

Le président : Jean Claude Bénis